De gauche à droite : le maire de Maniwaki, Robert Coulombe ; la conseillère municipale, Charlotte Thibault ; le conseiller municipal, Rémi Fortin ; la ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Francine Charbonneau ; la conseillère municipale, Estelle Labelle ; le député de Chapleau, Marc Carrière ; la députée-ministre Stéphanie Vallée, la députée de Hull, Maryse Gaudreault.

MANIWAKI - La ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Francine Charbonneau, était de passage à Maniwaki mardi matin afin d’annoncer un investissement gouvernemental de 1 156 320 $ pour la mise en œuvre de plusieurs initiatives visant à améliorer les conditions de vie des personnes aînées de l’Outaouais. Elle était accompagnée notamment de la députée-ministre Stéphanie Vallée. 

Cet investissement comprend un montant de 572 570 $ qui servira au déploiement de trois nouveaux projets dans le cadre du programme Québec ami des aînés, volet Soutien aux actions communautaires (QADA) : Alliance alimentaire Papineau, 421 160 $ ; Centre Action Génération des Aînés de la Vallée-de-la-Lièvre, 30 640 $ ; Les habitations partagées de l’Outaouais, 120 770 $.

Une aide de 270 000 $ est également accordée pour le maintien ou l’implantation de six initiatives de travail de milieu auprès des aînés en situation de vulnérabilité (ITMAV).

De plus, une aide de 87 100 $ permettra aux municipalités de Gatineau, L’Isle-aux-Allumettes, Montpellier et Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau (qui recevra 10 500$) d’implanter ou de mettre à jour des politiques et des plans d’action pour s’adapter au vieillissement de leur population.

Finalement, quatre municipalités se partageront une aide de 226 650 $ pour la réalisation de projets dans le cadre du Programme d’infrastructures Québec-Municipalités - Municipalité amie des aînés (PIQM-MADA). Maniwaki recevra une aide de 28 050 $ pour l’amélioration des sentiers pédestres par l’ajout d’aménagements urbains visant à rendre ces sentiers plus accessibles aux aînés. La municipalité ajoutera une somme de 28 050 $ pour compléter l’investissement, qui servira à aménager des balançoires, des balises de sécurité pour réduire la vitesse des automobilistes et deux services sanitaires accessibles de l’extérieur. 

«Depuis plusieurs années nous prenons soin du bien-être de nos aînés, a déclaré le maire de Maniwaki, Robert Coulombe. D’ailleurs, un comité chapeauté par les conseillères Charlotte Thibault et Estelle Labelle anime une table avec de nombreux bénévoles qui s’impliquent dans le cadre d’une démarche de Municipalité amie des aînés.» 

En plus de Maniwaki, L’Isle-aux-Allumettes recevra 100 000 $, Fassett 84 800 $, Saint-André-Avellin 13 800 $. 

Questionnée sur la petite part du gâteau accordée à la Vallée-de-la-Gatineau, comparativement au reste de l’Outaouais, Stéphanie Vallée répond que «pour financer ça nous prend des projets. Différents programmes existent et les municipalités intéressées à déposer des projets sont invitées à le faire. Ce n’est pas au gouvernement de faire la prospection de projets. Lorsqu’il y a des appels de projets on les diffuse auprès de nos partenaires. Parfois les partenaires ne sont pas prêts et il faut comprendre aussi que chaque projet va requérir un investissement de la part des municipalités.»