MANIWAKI ( 26 février 2009 ) - Le conseil de Ville de Maniwaki a approuvé le dépôt du tout nouveau Plan de développement et de diversification économique 2008-2012, lors de sa dernière réunion.

" Il faut maintenant s'assurer|que le suivi se fasse avec nos partenaires", a dit le maire Robert Coulombe.

Les citoyens sont également invités à faire part de leurs commentaires ou de leurs suggestions, a indiqué le directeur général de la Ville, Daniel Mayrand.

Ceux-ci peuvent être acheminés par courriel à la direction générale, à l'adresse suivante : "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.;.

On peut consulter le plan en ligne (Voir ci-contre).

La préparation de ce plan, confiée à la firme DAA Stratégies, a été soutenue financièrement par deux ministères.

La Municipalité régionale de comté (MRC) Vallée-de-la-Gatineau avait été reconnue par le Ministère des Affaires municipales et des Régions (MAMR) comme étant admissible au Fonds de soutien aux territoires en difficultés, ainsi que par le Ministère du développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (MDEIE) comme étant admissible au Fonds d’aide aux municipalités mono-industrielles.

Dans ce contexte, la MRC a conclu, avec le MAMR, un contrat de diversification et de développement économique, rendant disponible une somme de 1 050 000 $, au cours des trois prochaines années, pour soutenir la démarche de diversification et de développement des municipalités de Grand-Remous, de Maniwaki et de Denholm.

La première étape a consisté à élaborer un diagnostic de la situation au plan socio-démographique et socio-économique, diagnostic qui s’est appuyé sur des données factuelles.

Une consultation a par la suite été menée afin de recueillir les points de vue des acteurs du développement et de détecter les créneaux qui pourraient avoir un avenir pour Maniwaki. Cette phase de consultation a culminé en avril avec la tenue d’un Forum, où tous étaient conviés et qui a réuni une soixantaine de personnes, qui ont validé le diagnostic présenté et les enjeux et défis qui en découlent.

Compte tenu des atouts et des faiblesses du territoire, les conclusions des consultations ont permis d’identifier des axes prioritaires d’intervention pour améliorer sa situation au plan économique.

Le plan d’action présenté définit les actions permettant de faire face aux priorités retenues.

La Ville de Maniwaki constitue le principal centre de services pour l’ensemble de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau ; on y retrouve donc la plus forte concentration de population, de services et de commerces.

Mais Maniwaki est confrontée à une économie axée en très grande partie sur l’exploitation des ressources (foresterie, agriculture) et se retrouve en situation économique à tout le moins précaire compte tenu de la réorganisation de l’industrie forestière toute entière, de la réduction de la capacité d’exploitation forestière et, plus globalement, des effets de la mondialisation des marchés et de la hausse du dollar canadien.

La ville présente par ailleurs un taux d’emploi parmi les plus faibles des municipalités de la MRC, soit de 48,5%, et sa population stagne et vieillit.

Les grandes orientations de ce plan stratégique de développement et de diversification économique de Maniwaki doivent permettre à celle-ci de faire face à une conjoncture économique hors de son contrôle en misant d’abord et avant tout sur ses forces et ses avantages distinctifs.

Ce plan doit renforcer les efforts soutenus des dernières années visant à se doter d’une économie diversifiée, reposant largement sur le rôle majeur de Maniwaki comme centre régional d’affaires et de services, autant pour sa population et celle de la partie Nord de l’Outaouais que pour le nombre grandissant de villégiateurs et de touristes qui fréquentent ce territoire.

Quatre grandes orientations devraient dicter le développement proposé et faire l’objet d’une adhésion de tous les intervenants concernés par le devenir de Maniwaki et de sa région.

Les deux premières – et probablement celles sur laquelle la Ville et ses partenaires ont le plus de prises – visent, d’une part, à maintenir et développer le rôle moteur de pôle commercial et de services de Maniwaki et, d’autre part, à faire de celle-ci un milieu de vie attractif autant pour les résidants, les visiteurs que pour des entreprises.

La troisième orientation vise à soutenir les entreprises existantes dans les secteurs considérés comme importants et caractéristiques du territoire (foresterie et agroforesterie, agriculture et agroalimentaire, tourisme) ; dans ce cas-ci, les stratégies toucheront en priorité le soutien au développement de marchés.

La quatrième orientation vise à déployer sur le territoire des conditions facilitantes à la création et à la venue de nouvelles entreprises.