Parc du Draveur

parc draveur panneau 02

Panneau 2
Draveur sur la Gatineau, un travail d'équipe

Les rivières Gatineau, Lièvre, Rouge, Rideau, Coulonge constituaient le réseau d’affluents de l’Outaouais qui allait devenir « la route du bois ». Sur le vaste territoire de 60 000 milles carrés de l’Outaouais, les essences de pins étaient coupées, équarries et flottées jusqu’à Québec pour être chargées sur des navires en partance pour l’Angleterre et les États-Unis. L’acheminement des précieuses billes relevait du courage, de la témérité et de l’énergie des draveurs qui, du début du printemps à l’automne, travaillaient en équipe pour assurer le transport sur l’eau. Le métier était périlleux, mais la drave annuelle était signe de renouveau pour ceux qui s’y livraient, parce qu’elle permettait à nombre de bûcherons de quitter la misère des chantiers pour partir à l’aventure. Source : Gabriel Lefebvre, Collection Le Château Logue.