Parc du Draveur

parc draveur panneau 04

Panneau 4
Aire de tri des billots sur la rivière Gatineau, 1936

La descente du bois sur les rivières nécessitait parfois des infrastructures particulières destinées à éviter la formation d’embâcles. A cette fin, érigeait-on fréquemment des glissoires et des estacades pour conduire sans difficulté le bois au-delà des rapides ou des chutes qui faisaient obstacle au parcours. Le glissoir se présentait comme une auge à grande dimension dans laquelle s’engageaient les billes équarries détachées ou les cubes préalablement retenus par l’estacade qui faisait office de barrage. Les cribes sont de petits radeaux de flottage qui rattachés les uns aux autres formaient de plus grands radeaux appelés cages ou « trains de bois » qui pouvaient atteindre jusqu’à 1,500 pieds de longueur (275 mètres). Source : Collection A.P.C., PA 14923.