Le centre-ville de Maniwaki, à une autre époque, à la fin de la première moitié du siècle dernier. Source : Bruno Robitaille.

Situé au cœur de la Vallée de la Gatineau, Maniwaki est une ville fort accueillante et offrant une gamme complète de services.

Maniwaki signifie en algonquin «Terre de Marie». Il y a plus de 150 ans, les Révérends Pères Oblats y ont fondé une mission et rapidement, marchands de bois, agriculteurs, gens de métiers, commerçants et professionnels sont venus s'y installer, attirés par la richesse de la forêt.

Maniwaki est fondée en 1849 et les registres de la paroisse sont ouverts en 1851. L'industrie forestière s'implante et devient le gagne-pain de plusieurs habitants de cette région encore vierge.

Cohabitation dans l'harmonie

Irlandais, Français et Amérindiens ont tous contribué au développement de la ville et cohabité dans l'harmonie. Maniwaki a officiellement été fondée en 1851 et a obtenu le statut de «Ville de la province de Québec» en 1957.

Les premiers habitants de la région sont les Algonquins. On retrouve d'ailleurs juste au sud de Maniwaki, la Réserve de la Rivière Désert, où si vous préférez, en Algonquin, la Réserve Kitigan Zibi. Au cours de votre séjour en Haute-Gatineau vous pourrez y visiter le Centre culturel et les boutiques de souvenirs.

Épidémie de grippe espagnole

L'ancien Hôtel-de-Ville de Maniwaki, qui a aussi servi de Palais de justice.

Au début du siècle, la région de Maniwaki, comme tout le reste du Québec, était frappée par une épidémie de grippe espagnole. En moins de deux semaines, on dénombre une vingtaine de décès dus à cette maladie. Effrayés, les gens refusent de sortir et, pour la première fois, dans l'histoire de Maniwaki, un dimanche passera sans qu'aucune messe ne soit célébrée à l'église l'Assomption.

En canot sur la... rue Principale. Scène croquée lors de l'inondation de 1947 et qui s'est répétée en 1974. Depuis, de nouvelles méthodes de contrôle des eaux de la rivière Gatineau ont permis d'éviter de telles catastrophes. Source : Bruno Robitaille.

L'inondation de 1974

L'année 1974, restera gravée dans la mémoire de tous les citoyens de la région. En effet, le 14 mai de cette année, les eaux de la rivière Gatineau et, par le fait même, celles de la rivière Désert débordent.

L'eau monte à un rythme effarant soit de trois à six pouces l'heure. En tout, 1 000 résidences de Maniwaki et de la région sont inondées et environ 3 000 personnes sont évacuées. Les dommages s'élèvent à plusieurs millions de dollars, mais heureusement, malgré tout, personne n'a été blessé.

Depuis 1974, aucune situation tragique n'a frappé notre petite ville. Elle se développe année après année avec deux domaines prédominants, soit la forêt et le tourisme.