Rapport du maire sur la situation financière
Novembre 2016

Conformément à l’exigence de la Loi sur les cités et villes et la Loi sur le traitement des élus municipaux, je me propose donc dans la présente, de traiter succinctement et objectivement des éléments suivants :

  • Les états financiers 2015 ;
  • Les réalisations 2016 ;
  • La liste de tous les contrats de plus de 25 000 $ conclus pendant l’année depuis le dernier discours du maire pour le budget 2016;
  • Les orientations générales pour 2017;
  • Une estimation de ce que pourraient être les résultats financiers de l’année 2016;
  • De la rémunération des membres du conseil
EXERCICE FINANCIER TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2015

Le rapport financier de la Ville de Maniwaki pour l’année 2015 a été déposé à la séance publique du conseil municipal, le 6 juin 2016. Ces états financiers ont été vérifiés par les vérificateurs externes Langevin Grondin CPA inc., mandatés par le conseil municipal, lesquels ont produit un rapport sans réserve concernant la situation financière de la Ville de Maniwaki.

En 2015, la Ville de Maniwaki a enregistré un surplus d’opérations de 723 473 $.

RAPPORT DU MAIRE – LES RÉALISATIONS 2016

L’année 2016 aura été fertile en évènements, d’activités et d’investissements.

Comme la Ville a toujours été proactive dans le financement de plusieurs organisations, l’année 2016 n’a pas fait exception. Nous avons investi plusieurs dizaines de milliers de dollars, à plusieurs organismes de Maniwaki et la région.

Au niveau des investissements, nous avons commencé les travaux de réhabilitation du bâtiment dit BOWATER, afin de permettre l’implantation de nouvelles entreprises. Les travaux devraient être exécutés en 2017. Adjacent à ce bâtiment, une nouvelle caserne pour l’Association de Sauvetage de l’Outaouais a été aménagée par l’organisme, et nous y avons investi plusieurs dizaines milliers de dollars. Des travaux majeurs ont été effectués sur la rue Guilmour, par l’asphaltage au complet de son tronçon. La somme investie sur cette rue est de 105 000 $. Nous avons procédé avec la réfection du chemin du Parc Industriel au coût de 132 000 $. Plusieurs améliorations ont été apportées à différents endroits sur le réseau routier par l’injection d’un budget important.

Un projet de cadets policiers a été réalisé, durant la période estivale, en collaboration avec la Sûreté du Québec. Le coût du projet a été de 20 000 $ dont le montant a été partagé 50-50.

En collaboration avec les municipalités de la MRC Vallée de la Gatineau, nous avons adhéré à la Cour municipale qui devrait être en fonction au printemps 2017.

Nous avons implanté un projet de membership avec la Coop du golf, pour les résidents de Maniwaki, qui a connu un immense succès.

La Ville investira un montant de 150 000 $ sur une base de 10 ans, à raison de 15 000 $ par année, en partenariat avec la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais, pour le terrain synthétique à la Cité étudiante.

Des discussions et une étude ont été réalisées avec nos partenaires municipaux, Déléage, Sainte-Thérèse de la Gatineau et Aumond, en partenariat avec le MAMOT, de l’opportunité du regroupement de nos quatre (4) municipalités. L’étude favorable au regroupement nous a été soumise et une première étape de consultation a été réalisée avec les citoyens de Déléage. Les citoyens de cette municipalité se sont prononcés, très majoritairement, contre ce projet lors d’un référendum. La désinformation véhiculée avant ce vote a malheureusement donné le résultat que l’on connaît maintenant. Je tiens à remercier les élus de ces quatre (4) municipalités, pour les nombreuses heures consacrées à l’élaboration de ce beau projet qui aurait été favorable à l’ensemble de nos collectivités. J’ose espérer qu’il y aura une deuxième étape, d’ici quelques mois ou années.

Encore une fois, notre technicienne en loisirs a été très active dans l’organisation d’activités, pour le mieux-être de la collectivité.

Nous avons modernisé plusieurs de nos règlements d’urbanisme pour les adapter à la réalité des besoins de nos contribuables.

Nous faisons partie des Villages-Relais depuis quelques années et nous avons obtenu l’organisation du congrès à Maniwaki pour le mois de mai 2017.

Un nouveau Centre amitié Autochtone, le dixième au Québec, a été inauguré dernièrement à Maniwaki. Nous avons convenu de travailler en étroite collaboration avec cet organisme, pour le mieux-être de ces citoyens.

Nous sommes fiers de ces réalisations et je tiens à remercier le conseil municipal de leur précieuse collaboration.


LISTE DES CONTRATS ET DES PAIEMENTS DE PLUS DE 25 000 $
Nom du fournisseur Objet Montant ($)
BFL Canada Assurances générales en biens 2016-2017 53 177,83
SSQ Assurances collectives 150 513,94
Desjardins sécurité financière Fonds de pension des employés 256 734,48
O.M.H.M Participation financière 2016 54 758,00
Ministre des Finances Sûreté du Québec – cotisation 2016 246 316,00
MRC Vallée-de-la-Gatineau Quote-part 2016 331 812,00
MRC Vallée-de-la-Gatineau Transport et disposition des matières résiduelles et recyclables 326 393,17
Ministère du Revenu du Québec Déductions à la source 568 219,80
Revenu Canada Déductions à la source 249 989,31
Hydro-Québec Électricité 330 938,06
Distribution d’aqueduc Pièces de plomberie 35 404,78
Michel Lacroix Construction Matériaux granulaire et asphalte 53 581,04
C.S.H.B.-O Entente pour la piscine 35 457,00
D. Heafy & Fils inc Recouvrement bitimineux rue Moncion, petites surfaces et Gilmour 379 477,86
ACCEO Solutions Mise à jour de logiciel Unicité 47 884,18
 9193-3325 Qc Inc. Bail de location de la bibliothèque 27 938,91
Mines Selaine Sel de déglaçage 4 036,83
Plomberie Aumond Réfection bâtiment bowater 261 385,71
Coopérative de solidarité Golf Maniwaki Contrat d’entretien des terrains du golf et compagne d’inscription incitative 87 700,00
R.I.A.M Quote-part 2016 55 536,00
Construction Edelweiss Réfection chemin du Parc industriel 150 315,67

LES ORIENTATIONS GÉNÉRALES POUR 2017

Je souhaite déposer au conseil municipal un ambitieux projet d’investissements, de milliers de dollars, dans la diversification économique. La formule que je préconise consiste en des allégements fiscaux, des subventions, de l’accès à des locaux pour de nouvelles entreprises à un coût qui permettra le lancement de projets et de la complicité du service de développement de la MRC. Nous devons être à l’écoute et au service de promoteurs qui souhaitent lancer des entreprises et créer des emplois chez nous.

L’année 2017 sera une année d’élection municipale. En ce qui me concerne, ma réflexion est complétée à 90% et je ne crois pas me représenter pour un autre mandat. Après 27 ans de service, je crois qu’il est temps de laisser la place à d’autres.

ESTIMATION DES RÉSULTATS D’OPÉRATION

Selon les informations financières que nous possédons, nous devrions connaître pour 2016 un surplus budgétaire d’environ 464 900 $.  Ce surplus s’explique par des coûts réels moindres pour certains projets et une saine gestion des finances municipales.

LE TRAITEMENT DES ÉLUS

Pour l’année 2016, la rémunération des membres du conseil s’établit comme suit :

Maire
Comités 4 581$
Allocation de dépenses 16 216$
Rémunération 30 077$
Total 50 874$
Conseillers(ères)
Rémunération 7,693$
Allocation de dépenses 3,847$
Total 11 540$
Maire suppléant
Rémunération 2,308$
Allocation de dépenses 1,154$
Total 3,462$


La Ville de Maniwaki verse une rémunération annuelle additionnelle aux membres du conseil qui siège sur différents comités.

Comités Rémunération
annuelle
Comité des travaux publics, assainissement des eaux, de l’eau potable, enfouissement sanitaire, des parcs et espaces verts 764$
Comité de la culture, des loisirs et de la jeunesse 625$
Comité incendie, sécurité civile et sécurité publique 555$
Comité des finances et appel d’offres 416$
Comité des ressources humaines, relations de travail, sur la valorisation et l’appréciation des employés municipaux 1249$
Comité sur le contrôle de la qualité, de l’embellissement et de l’environnement 555$
Comité de l’urbanisme, du développement, de l’aménagement, du tourisme et de l’emploi 416$

CONCLUSION

Le conseil municipal poursuivra ses efforts pour promouvoir notre ville, laquelle est la capitale de la Vallée de la Gatineau.

Tout comme dit précédemment, je propose au conseil municipal d’investir massivement dans la diversification de notre économie.

Nous avons un rôle de leadership à faire et je crois que nous devrons bien jouer ce rôle. Quand ça va bien à Maniwaki, c’est toute la région qui en bénéficie et le contraire est aussi vrai. Nous avons une capitale régionale, une région à consolider et c’est tous ensemble que nous réussirons.

Le maire,
Robert Coulombe,