Le Draveur, une magnifique sculpture de l'artiste Donald Doiron, dans le centre-ville de Maniwaki.

Fondée en 1851, la ville de Maniwaki a été durant plusieurs décennies la plaque tournante de l’exploitation forestière dans la région.

Aujourd’hui, elle est le centre d’affaires principal de la Vallée-de-la Gatineau. On y retrouve le centre administratif de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais, un centre commercial régional et une vaste fourchette d’entreprises dans les domaines du commerce et des services.

Les origines forestières de la ville sont toutefois encore omniprésentes, et pas uniquement grâce à la présence de la scierie de Résolu Produits forestiers et de l’usine Lauzon Planchers de bois franc.

Dans le Parc du Draveur, au centre-ville, une magnifique sculpture d’un draveur au travail, œuvre de l’artiste Donald Doiron, accueille curieux et visiteurs. Celle-ci est entourée d’une dizaine de plaques explicatives soulignant le travail du draveur.

L’exploitation forestière a donné naissance à plusieurs métiers reliés au travail du bois. C’est probablement le métier de draveur avec les risques qu’il comportait, l’habilité qu’il exigeait, qui captiva davantage l’imagination populaire.

bouton photo seulQuelques pas plus loin, on accède au trottoir riverain qui longe la rivière Désert sur plus d’un kilomètre et rejoint ensuite les sentiers récréatifs du secteur de la Pointe des Pères.

Ce secteur, au confluent des rivières Désert et Gatineau, était un carrefour fréquenté par les Algonquins bien avant l’arrivée des premiers Blancs.

Il a aussi été le théâtre du passage de Nicolas Gatineau, le premier explorateur à avoir traversé l’Outaouais du nord au sud, en descendant la rivière Gatineau de sa source jusqu’à son embouchure sur la rivière des Outaouais.

bouton photo seulLes origines forestières de la Ville de Maniwaki sont également mises en valeur par le Centre d’interprétation de l’historique de la protection de la forêt contre le feu, un musée aménagé dans l’édifice historique Château Logue.

L’histoire de Maniwaki est également étroitement liée à la présence de la nation algonquine Anishinabeg.

bouton photo seulLa communauté autochtone de Kitigan Zibi est voisine de la Ville et le secteur voisin de la Pointe des Pères accueille le parc commémoratif amérindien Nagishkodadiwin.